AssociatioN pour l'insertion et la Réinsertion professionnelle et humaine des Handicapés

Créateur d'emplois depuis 1954

Reconnue d'Utilité Publique

Nos Administrateurs

PEREZ-VIEU Annie Présidente
CREAC’H Michel Vice-président
PHAN Thien My Vice-président
GRIMAUD Michel Secrétaire Général
MOULINIE Jean-Pierre Secrétaire Général Adjoint
LE DAUPHIN Alain Trésorier
JOUANNIC Bernard Trésorier Adjoint
ALBRAND Louis Administrateur
BENHALLA Nadjib Administrateur
BORNSTEIN Serge Administrateur
BOULAY Yves Administrateur
COUTANCEAU Roland Administrateur
DU GRANRUT Claude Administrateur
DUNGLAS Christiane Administrateur
GONCALVES Félix Administrateur
HERGON Eric Administrateur
MARCHINA Louis Jean Administrateur
MENDIANT Jean-Marie Administrateur
MILLION Charles Administrateur
REDJIMI Mourad Administrateur
TOLLEMER René Administrateur

Regards croisés sur l’année

Madame la présidente, quel est le principal temps fort que vous retiendriez pour l’ANRH en 2019 ?

Annie PEREZ-VIEU. Ai-je le droit d’en retenir au moins deux, car la vie de l’ANRH a été très dense, très active en cette année ? Plus d’ailleurs que d’un temps fort, je parlerais plutôt de moments symboliques de ce qu’est l’Association et de ce qu’elle veut être, tant vis-à-vis de l’extérieur qu’en interne. 

La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées - dont l’un des thèmes était les femmes - a été l’un de ces moments où notre Association a voulu se rendre plus visible : par des reportages, un déjeuner dans notre restaurant « les petits plats de Maurice » où furent conviés nos partenaires, des élus locaux, des femmes en situation de handicap travaillant chez nous. 

En parallèle à cette semaine et pendant tout un mois, une très belle exposition intitulée « Femmes, emploi et handicaps invisibles » installée dans le jardin « Truillot » proche du Siège, dont le but était de sensibiliser le grand public à travers les portraits de 15 femmes travaillant dans nos EA et nos ESAT, un grand succès. 

L’autre moment, en interne cette fois, fut le séminaire réunissant pendant deux journées, les administrateurs, l’ensemble des directeurs des établissements, les responsables du siège : travail intense et partage, principalement autour de la grande enquête – en ligne et sur le terrain – menée auprès de l’ensemble des personnels - avec un taux de participation très important – sur quelques grands thèmes (conditions de travail, qualité de vie au travail, parcours professionnels, gouvernance, RSE, …). Une occasion d’approfondir, dans la convivialité, le sentiment d’appartenance de chacun à l’ANRH.
Présidente de l'ANRH, Annie PEREZ-VIEU
Annie PEREZ-VIEU, Présidente de l'ANRH.

Où en êtes-vous de la feuille de route 2019/2021 établie peu après votre arrivée fin 2018 ?

David BOURGANEL. Globalement, nous pouvons estimer que nous sommes en avance de phase par rapport au plan de charge originel. Dès le 1er janvier, notre nouvelle organisation était en place et opérationnelle. De nombreuses compétences internes connaissant parfaitement l’Association se sont rapidement et efficacement mobilisées, en mode projet. 

La priorité ayant été donnée en 2019 à la gestion et à la démarche commerciale, les résultats ont vite été au rendez-vous, pour atteindre une performance financière inédite jusque-là pour l’ANRH.

Que pouvez-vous nous dire sur le nouveau projet associatif actuellement en réécriture ?

Annie PEREZ-VIEU.
Un nouveau projet associatif est effectivement en préparation. 

Il entend fixer, sans oublier les fondamentaux sur lesquels se base l’ANRH depuis sa création - l’insertion par le travail des personnes en situation de handicap quel que soit le handicap -, les grandes orientations permettant à l’Association de s’ouvrir davantage encore aux voies nouvelles d’intégration dans le monde du travail des personnes en difficulté ; de permettre une participation plus effective des personnels à la gouvernance, encadrants comme personnes en situation de handicap. 

Il ne s’agit pas d’un travail solitaire mais bien d’un projet partagé, revu au sein d’un groupe de travail composé de responsables opérationnels, ouvert aux remarques et réflexions de tous les membres de l’Association.
Directeur Général de l'ANRH, David BOURGANEL
David BOURGANEL, Directeur Général de l'ANRH.

Plus globalement quelle est votre ambition pour l’ANRH dans les années qui viennent ?

Annie PEREZ-VIEU. Il ne s’agit pas de « mon » ambition mais bien celle de tous, opérateurs et usagers, responsables de tous niveaux, administrateurs.

Il s’agit justement d’avancer ensemble et de se donner les moyens économiques et humains de la meilleure intégration possible des personnes fragiles - quelle que soit l’origine de cette fragilité - dans le monde du travail, celui du secteur adapté et protégé, celui aussi des entreprises dites « classiques » et des administrations.

La pandémie qui sévit actuellement dans notre pays et dans le monde entier, nous rappelle de manière forte la vocation qui est la nôtre de privilégier l’attention à la santé physique et psychologique de tous ; de faire du travail, de la formation et de la reconnaissance des compétences, des outils au service de chacun dans sa vie professionnelle, personnelle et sociale.
Les difficultés économiques prévisibles retarderont peut-être certains projets, la route reste tracée.

Quels sont les enjeux majeurs pour l’ANRH en 2020 ?

David BOURGANEL. Ils sont au nombre de quatre. 

Il conviendra tout d’abord de continuer à faire sens, grâce à un cap stratégique clair et partagé pour l’Association, incarné par un projet associatif renouvelé et un programme de développement durable qui en sera sa principale déclinaison opérationnelle. Il faudra développer la raison d’être et le sentiment d’appartenance, en rassemblant et en continuant à stimuler et motiver les équipes en interne.

Le second enjeu vise à accroître encore notre capacité intrinsèque à nous transformer ; en répondant à la volonté de changement, de participation aux réflexions innovantes et de travail en mode collaboratif ; en assurant la montée en professionnalisation et en intégrant la qualité de vie au travail dans nos actions.

Troisième axe, l’amélioration de l’expérience client, passant par une interaction accrue avec nos grands comptes notamment et une personnalisation renforcée de nos offres.

Pour finir, le développement d’un écosystème ANRH plus ouvert sur l’extérieur, pour mieux nous faire connaître et apprécier et ainsi accroître notre capacité à attirer de nouveaux ambassadeurs et partenaires.

Faites un don !

Participez par exemple à la formation

d'un salarié en situation de handicap

Plus de 1400 salariés en situation de handicap

« Notre association a pour particularité d’avoir toujours placé l’emploi des personnes en situation de handicap au cœur de son activité, qu’il soit question de le créer, de le maintenir ou de développer les compétences de ses employés par la formation » A.Perez-Vieu, Présidente de l'ANRH
NOUS DÉCOUVRIR
heart linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram