AssociatioN pour l'insertion et la Réinsertion professionnelle et humaine des Handicapés

Créateur d'emplois depuis 1954

Reconnue d'Utilité Publique
Certification Veritas ISO 9001 ANRH

Nos Administrateurs

Le bureau élu

Annie PEREZ-VIEU
Présidente
Michel CREAC'H
Vice-Président
Bernard JOUANNIC
Vice-Président
Jean-Pierre LAMOTHE
Trésorier
Louis-Jean MARCHINA
Trésorier adjoint
Michel GRIMAUD
Secrétaire général
Jean-Marie MENDIANT
Secrétaire général adjoint

Les membres du conseil d’administration

Louis ALBRAN
Catherine BAROSO
Nadjib BENHALLA
Yves BOULAY
Didier CARRAYOU
Michel CREAC'H
Marie-Christine DOMERGUE
Claude DU GRANRUT
Christiane DUNGLAS
Félix GONCALVES
Michel GRIMAUD
Bernard JOUANNIC
Jean-Pierre LAMOTHE
Alain LE DAUPHIN
Louis-Jean MARCHINA
Jean-Marie MENDIANT
Charles MILLION
Jean-Pierre MOULINIE
Annie PEREZ-VIEU
Thien MY PHAN
Mourad REDJIMI
Patrick VOISIN

Regards croisés sur l’année

Madame la présidente, que retenez-vous de cette année 2020 extra-ordinaire ?

Annie PEREZ-VIEU.
Pour être très honnête, c’est plutôt une année que je souhaite très vite oublier. Une crise sanitaire d’une telle ampleur n’avait pas touché notre pays depuis près d’un siècle. Elle a bousculé le quotidien de tous et a généré de profondes fractures sociétales et économiques. 

Dès les premiers signes de la pandémie, notre priorité absolue a bien évidemment été de prendre les décisions permettant d’assurer la santé et la sécurité de l’ensemble de nos 1 850 collaborateurs et usagers. Ainsi, le 17 mars, par mesure de précaution, la quasi-totalité de nos locaux ont été fermés et un dispositif d’accompagnement à distance de nos collaborateurs et usagers a été instauré puis en permanence amélioré. 

Le retour en établissement s’est fait dans d’excellentes conditions, grâce à la mise à disposition de nombreux outils et moyens de protection et à un dialogue social de proximité constructif. Ces mesures efficaces nous ont permis de ne pas avoir à connaître de cluster au sein de nos établissements en 2020. 

Passé le premier déconfinement, les difficultés ont donc surtout été d’ordre économique. Certains établissements ont perdu jusqu’à 60% de leur chiffre d’affaires et nous n’avons malgré tout eu recours à aucun licenciement. Pour autant, je suis persuadée que nous sortirons plus forts de cette crise que nous y sommes entrés. 

La solidarité entre tous, l’agilité nouvelle dans les process et le fonctionnement, ainsi que notre capacité à accélérer la transformation engagée dès 2019, sont des marqueurs forts d’une ANRH confortée dans ses valeurs et ambitieuse pour l’avenir.
Présidente de l'ANRH, Annie PEREZ-VIEU
Annie PEREZ-VIEU, Présidente de l'ANRH.

Quels ont été les impacts économiques et financiers de la pandémie pour l’ANRH ?

David BOURGANEL.
Près de 65% des ressources financières de notre entreprise associative sont issues de notre chiffre d’affaires. Ce dernier a chuté de 22% en 2020, certains de nos secteurs d’activité phares - comme le tourisme, l’aéronautique ou le transport aérien - ayant été durablement et pour de nombreux mois encore mis à mal. Ce sont ainsi plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires qui ont disparu par rapport à l’exercice 2019. 

La diversité de nos activités a heureusement joué un rôle fort d’amortisseur ; les prestations industrielles et administratives s’étant globalement bien comportées sur la période. Notre niveau de trésorerie a toujours été satisfaisant et nous n’avons pas eu à recourir au Prêt Garanti par l’Etat ; nos partenaires financiers nous ayant ouvert, dès avril, des lignes de crédit supplémentaires, dont nous n’avons pas encore eu l’usage. 

Une bonne gestion par les équipes, le recours lorsque nécessaire à l’activité partielle, le fort accompagnement par l’Etat du secteur médico-social et les fonds d’aide à la transformation, nous ayant même permis de finir l’année avec un résultat net comptable à l’équilibre.
Directeur Général de l'ANRH, David BOURGANEL
David BOURGANEL, Directeur Général de l'ANRH.

Quels changements pérennes vous semblent corrélés à ces événements ?

Annie PEREZ-VIEU
La crise sanitaire aura provoqué ou accéléré des mutations structurelles irréversibles : le télétravail et le commerce en ligne sont passés du statut d’exception à celui de règle ; le digital s’est imposé dans tous les domaines. Avec à la clef des effets induits dans l’adaptation de nos métiers. 

Celui de l’accueil et de la conciergerie, à titre d’exemple, va devoir se réinventer avec des sièges sociaux de moins en moins fréquentés par des collaborateurs qui auront par ailleurs probablement de nouveaux besoins à satisfaire. Le secteur de l’insertion par le travail n’échappera pas à ces mutations et à bien d’autres. Le passage notamment d’une logique de dépense publique à une logique d’investissement social, le pilotage plus offensif de leur politique handicap par les entreprises classiques, ou encore la concentration inéluctable du secteur, sont autant de constats que nous souhaitons transformer en opportunités. 

Sur ce dernier point, l’ANRH, qui a une longue culture d’accueil d’entreprises adaptées en son sein, continuera à travailler à des partenariats stratégiques avec des acteurs du secteur et du monde classique, avec toujours pour ambition la promotion de l’emploi et de l’employabilité des personnes en situation de handicap.

Quels sont les enjeux majeurs pour l’ANRH en 2021 ?

David BOURGANEL.
Comme chaque année, ils sont au nombre de quatre. Nous veillerons tout d’abord à préparer un avenir commun et fédérateur pour les parties prenantes de notre Association, en nous appuyant sur le nouveau projet associatif 2021/2025 et son Plan d’Actions de Développement Durable associé, élaborés de manière collaborative, y compris pendant le confinement. 

Nous mettrons ensuite en œuvre méthodiquement les conditions de la transformation en multipliant les expérimentations et les investissements. L’innovation sociale étant au cœur de notre projet associatif et représentant un enjeu majeur pour les années à venir, nous travaillerons particulièrement à l’amélioration des conditions de travail et au déploiement de nos offres à impact en faveur de la production et de la consommation responsables. 

Pour finir, nous poursuivrons nos efforts visant à générer une relation clients plus performante et donc de nouvelles opportunités commerciales.

Faites un don !

Participez par exemple à la formation

d'un salarié en situation de handicap

Plus de 1400 salariés en situation de handicap

« Notre association a pour particularité d’avoir toujours placé l’emploi des personnes en situation de handicap au cœur de son activité, qu’il soit question de le créer, de le maintenir ou de développer les compétences de ses employés par la formation » A.Perez-Vieu, Présidente de l'ANRH
NOUS DÉCOUVRIR
heart linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram